BIOGRAPHIE

hunting-in-sologne-map-conde-nast-traveller-27nov13-mariko-jesse_646x430 (2)

 

 

Sologne, terre de légendes,

d'étangs brumeux, de chemins de sable, de landes de bruyères,

d'ambiances mystérieuses et envoutantes....

Pour découvrir la Sologne il faut s'arreter et aller à sa rencontre...

marcher, chercher attendre, observer 

et alors si vous l'avez mérité 

la Sologne s'ouvrira à vous..

 

 

 

 

 

...Me concernant...

891

 

DSC_0528

Natif du Nord, je suis arrivé dans le Loiret à l’âge de 13 ans.

Aujourd’hui je suis marié, j’ai un enfant et nous habitons un joli village de Sologne.

Fin décembre 2009, après plus de 20 années données au sein d’une même entreprise la crise que nous connaissons tous, me fait perdre mon emploi suite à un licenciement économique.

L’incompréhension totale après avoir donné chaque jour le meilleur de moi-même dans cette entreprise de production papetière provoque chez moi un mal être.

Une amie me propose alors de réaliser un blog en me disant :

« Tu as une passion pour la photographie, l’histoire et l’archéologie, pourquoi ne crées-tu pas ton propre site » ?... « Cela te changera les idées. »
Et là m’est venue cette idée de créer Terre de Sologne.

L’idée était là, mais il fallait réaliser ce blog, sachant que je n’y connaissais pas grand choses en créations de site !
Plus de 20 h me furent nécessaires pour mettre en place toute la configuration de ce blog.

Créer la bannière, importer un fond musical, trouver la bonne mise en page ont été pour moi un parcours difficile, mais avec patience et persévérance mon travail porte ses fruits aujourd’hui.

La Sologne est très riche pour son histoire, les légendes et les bonnes traditions d’antan, le blog était prêt à recevoir mes propres publications.

Ma première réalisation fut forcement mon village, avec beaucoup d’images, sans trop de textes retraçant le passé de celui-ci. (À vrai dire, il n’y avait qu’un titre le nom du village et des photos).
Cette configuration du blog : titre et photos, ne me convenant pas, il fallait que je trouve un moyen pour faire vivre ce site et donner envie aux visiteurs de découvrir les villages de Sologne autrement.

Je suis donc parti un matin avec mon appareil photo autour du cou, réaliser un reportage dans un autre village Solognot et aujourd’hui avant de publier un article je pousse mes recherches à travers des archives, des livres, ou le moyen moderne qui est Internet pour trouver des informations sur le village que je veux présenter.

Je n’oublie pas de me rendre à la mairie du village, je me présente et les maires sont toujours là pour répondre à mes questions sur l’histoire, l’origine du village...
Un très bon accueil m’est toujours réservé.

Mon objectif est de parcourir et présenter chaque villages Solognots, montrer les maisons à colombages, les églises à caquetoire, retracer l’histoire, parler des légendes et des traditions Solognotes.

Il me faut entre 6 et 8 heures pour réaliser mon reportage qui comprend : la rencontre avec certains responsables de mairies, la prise de photos, la rédaction de l’article qui ira avec le cliché présenté, la retouche de certaines photos, la publication de l’article…

Ma passion est réellement là, j’ai un très grand enthousiasme lorsque j’arrive dans un village que je ne connais pas, à l’idée de rencontrer les villageois, faire mon reportage…

Chaque village à sa petite histoire.

Terre de Sologne est le résultat de tous ces paramètres dont les échos restent favorables et se quantifient par un nombre de visites toujours croissants.

Moi qui me posait la question « mais qui va vouloir s’intéresser aux choses passées » ? Je suis agréablement surpris.

J’ai également un grand attachement pour Montevran, le parc animalier de Chaumont sur Tharonne (41) ou celui-ci fut de nombreuses années la sortie dominicale des Solognots. Un lien lui est consacré ainsi que beaucoup d’autres.

Un moteur de recherches est présent pour faciliter les recherches autour de mes publications, ainsi que les archives de tout ce que j’ai réalisé, quelquefois une recette traditionnelle sur le site vous sera offerte.

Pensez à vous inscrire sur la NEWSLETTER de ce site , ainsi, lors d'une prochaine publication sur mon blog, vous recevrez directement un mail vous avertissant d'une nouvelle parution à découvrir.

Aujourd'hui il m'arrive parfois d'exposer des photos rehaussées sur cette Sologne si envoûtante et mystérieuse, pour ainsi vous partager ma passion autour de cette belle région, riche également pour son beau patrimoine. 

93716410_o

Quel que soit ce que nous possédons, sa valeur double lorsque nous avons la possibilité de la partager avec les autres ... ♡ J. N Bouilly

922

 La Sologne est la seule région naturelle qui fait l’objet d’une délimitation administrative officielle, à la suite d'une loi du 27 juin 1941 consacrée à la mise en valeur de ce territoire considéré comme particulièrement déshérité. L'arrêté du 17 septembre 1941 pris en application de la loi du 27 juin 1941 fixe ainsi officiellement la liste des 127 communes composant la Sologne.

La Sologne est caractérisée par ses étendues boisées entrelacées de cours d’eau et d’étangs. Cette verdure génère une sensation d’éternelle fraicheur. 
Le sol très sableux ne laisse place à aucune culture. Par contre, la faune et la flore sauvage y abondent. Les randonneurs prennent beaucoup de plaisir tout au long de l’année à arpenter les chemins dans l’espoir d’y rencontrer un jour un chevreuil au milieu de la bruyère abondante. 
En été, ce sont les pêcheurs qui exercent leur passion en attendant patiemment qu’une carpe morde à l’hameçon. 
L’automne laisse place aux chasseurs et aux cueilleurs de champignons.

En Sologne, s’y succèdent des paysages de landes, de bruyères, d’étangs et de rivières, noyés de brume au petit matin, d’où la réputation de mystère qui entoure la forêt solognote. 

La Sologne séduit par sa beauté, elle fascine par son mystère. 

Elle est le pays qu’on ne découvre « qu’en écartant les branches », écrivait Alain-Fournier, l’auteur du Grand Maulnes.

 

xahsz9kw

Posté par terredesologne