Délire de roi bâtisseur

1098

Bien qu'il soit le Roi Bâtisseur
Quelle étrange idée il a eue
De construire en ces lieux perdus
Un château d'une telle ampleur...

Pour y loger avec sa cour
Sachant qu'il est souvent parti
Ne le verra jamais fini
N'y restera que quelques jours ?

Qu'y avait-il donc pour lui plaire
Dans tous ces marais infestés
De moustiques pendant l'été
Et où l'on meurt de froid l’hiver ?

Rêvait-il de battre un record
Avec toutes ces cheminées
Qui, même une fois terminées,
Ne chauffaient pas assez encore ?

Est-ce pour rendre hommage à Dieu
Que le château de ce grand roi
A pris la forme d'une croix
Un escalier en son milieu ?

Voulait-il se prendre pour Dieu
En regardant de sa terrasse
Ces lieux que le brouillard embrasse
Donnant l'impression d'être aux cieux ?

Etait-ce pour mieux épater
Tous ces grands rivaux de toujours
Leur faisant croire qu'un beau jour
Il pourra tous les supplanter ?

Etait-ce pour impressionner
L'Empereur nommé Charles Quint
Et qu'il voie quels sont les desseins
De son grand ennemi juré ?

Qu'importe... on aime ce domaine...
Quant à savoir si l'Empereur
Y ressentit quelque frayeur
La chose demeure incertaine...

Cependant, il a réussi
Avec nous qui restons sans voix
Devant ce chef d'œuvre d’un roi
Et cela encore aujourd'hui.

 

Auteur:  Gilles Mandoux

xahsz9kw

Posté par terredesologne à 09:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Délire de roi bâtisseur

    Quelle bon délire il a eu pour notre plus grand plaisir.

    Posté par christian bourge, 20 avril 2016 à 09:54 | | Répondre
  • A l'époque de ce roi, comme aujourd'hui, on dépensait sans compter les deniers publics ! non ?

    Posté par Patrick L, 20 avril 2016 à 10:25 | | Répondre
Nouveau commentaire