Le silence des chênes

IMG_1687

S’ils pouvaient nous parler, qui sait ce qu’ils diraient Eux qui restent toujours majestueux et forts Qui ont franchi des siècles au prix de temps d’efforts Et que l’on voit trôner au milieu des forêts

Ils nous diraient qu’avant les gaulois les aimaient Car pour eux ils étaient l’équivalent des dieux Que les druides cueillaient leur bien le plus précieux Faisant pleine confiance à leurs pouvoirs secrets

Ils diraient qu’un bossu a aidé deux sorciers Qui pour le remercier ont supprimé sa bosse Qu’un autre l’imita… Mais qu’hélas ce colosse D’une deuxième bosse a été affublé

D’autres raconteraient qu’ils ont été témoins De sombres rituels où d’étranges sorcières Dansaient tout autour d’eux et faisaient prisonnière Toute âme qui errait sur un de leurs chemins

L’un d’eux confirmerait que le roi bâtisseur Lui a permis de naître et qu’aujourd’hui hélas Un insecte fait tout pour qu’un jour il trépasse Alors que du portable il fait tout le bonheur

Chacun dirait enfin qu’il observe et accueille Tout malheureux gibier qui tente d’échapper A la meute, aux chasseurs qui veulent l’attraper Et qu’encore aujourd’hui il ne dort que d’un œil

Car il sait qu’à jamais bien qu’il soit fort et sage Il n’est pas à l’abri des lois de la nature Qu’avec l’homme elle peut modifier son futur Qu’ils n’entendront jamais un seul de ses messages

or

 Récit de Gilles Mandoux

xahsz9kw

Posté par terredesologne à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le silence des chênes

Nouveau commentaire