CHAMBORDEMENT

122 (2)

Ca y est ! C’est reparti pour le chambordement

Au château que François construit pour s’imposer

Dans un vaste domaine où il peut proposer

Mille parties de chasse et mille amusements

 

Ca y est ! C’est reparti pour le chambordement

L’on voit déjà brûler les deux cents cheminées

Tous les chariots s’en vont… ils ont acheminé

Les biens de cette cour ici dans un moment

 

Ca y est ! C’est reparti pour le chambordement

Là où, pour voir le roi, nous pouvons éviter

Les mauvaises rencontres en prenant l’escalier

Conçu par Léonard, du moins prétendument

 

Ca y est ! C’est reparti pour le Chambordement

Plusieurs grands de ce monde ont rempli la terrasse

Évoluant là-haut avec beauté et grâce

Ils disent que la vue est un enchantement

 

Ca y est c’est reparti pour le Chambordement

Notre roi bâtisseur est désormais parti

Mais il est remplacé par son fiston Henri

Qui fait don au château d’un agrandissement

 

Ca y est c’est reparti pour le Chambordement

Bien qu’il se soit longtemps senti abandonné

Après que d’autres rois l’aient alors délaissé

Ne pouvant plus souffrir autant d’éloignement

 

Ca y est c’est reparti pour le Chambordement

 Le Roi Soleil est là pour restaurer les lieux

Ils vont dans peu de temps briller de mille feux

Et servir de décor à bien des festoiements

 

Allez c’est reparti pour le chambordement

Jean-Baptiste est ici proposant avec joie

De découvrir la vie d’un bien curieux bourgeois

Qui apprend le maintien et le raffinement

 

Allez c’est reparti pour le chambordement

Jusqu’à ce qu’un beau jour, le roi Louis s’en aille

Pour préférer ainsi les fastes de Versailles

Le château quant à lui attendra patiemment

 

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

Abandonné de tous au cœur de la Sologne

Louis le Bien Aimé l’offre au roi de Pologne

Pour ce triste exilé c’est un soulagement

 

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

Pour mieux le remercier de ramener la PAX

 L’on donne le château  au Maréchal de Saxe

Qui va le rajeunir par quelques changements

 

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

Peu joyeux cette fois… c’est la révolution…

Pour tous les bonnets rouges, une résolution :

Tuer la royauté…  Piller leurs logements…

 

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

Un comte de Bordeaux, à défaut d’être roi,

Choisit de restaurer les jardins, les parois…

Leur évitant ainsi d’autres délabrements

 

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

Un autre Henri le veut. Il a bien l’intention

De prendre le pouvoir… mais à des conditions

Qui provoquent sa perte et son renoncement

 

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

Alors que le domaine est dans un triste état

Il est heureusement racheté par l’état

Pour nous le présenter l’on travaille ardemment

 

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

Après bien des années de travail acharné

Il se découvre à nous, l’on peut y pénétrer

Et nous le visitons avec ravissement

 

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

Puisqu’aujourd’hui chacun devient François Premier

Ou quelqu’un de sa Cour qui peut s’extasier

Ca y est c’est reparti pour le chambordement

12077007_10206818337951537_1024767686_n

Récit: Gilles Mandoux  

xahsz9kw

Posté par terredesologne à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur CHAMBORDEMENT

Nouveau commentaire