La Malnoue endormie

1108

Il n’est pire eau que l’eau qui dort
Surtout celle qu’on ne voit pas
Et que chacun du coup ignore
Bien qu’elle coule sous nos pas.
Prisonnière de ses tunnels
Elle tente à coup de marais
Ou d’inondations torrentielles
D’engloutir jardins et forêts.
Aidée de la pluie, des rivières,
Elle a manqué de réussir
Mais l’homme a pu la faire taire
Et conserver son souvenir.
Tout en vivant au jour le jour
Sans qu’il se sente hanté par elle,
Il se méfie de son retour
Et régulièrement rappelle :
Bien imprudent qui oserait
Un jour la tirer de son lit
Par ce geste grave il noierait
Ce qui se trouve autour de lui.
C’est pourquoi dans cette région
Nul n’oublie de la surveiller
Sachant qu’un seul coup de bâton
Put suffire à la réveiller.

 

Gilles Mandoux

xahsz9kw

Posté par terredesologne à 07:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La Malnoue endormie

  • Qu'en de jolis mots ces choses la sont dites ! Belle poésie

    Posté par Patrick L, 26 août 2015 à 08:32 | | Répondre
  • Très belle poésie que tu sais nous faire apprécier.....

    Posté par Claudie, 26 août 2015 à 14:26 | | Répondre
Nouveau commentaire