Un joli conte comme toujours commence par "il était une fois"

Récit de Marie-Christine  "Mademoiselle Porte-Bonheur"

M-Christine 1971

Un joli conte comme toujours commence par «Il était une fois». 

En voici un, pas tout à fait un conte mais une belle, très belle histoire, qui date de plus de quarante ans, dans un autre siècle ; et oui 1970 était le siècle dernier…

Une jeune fille âgée de moins de 18 ans, en Sologne, né en Sologne, allait commencer sa première journée de travail, fin mai, « joli mois de mai en Sologne », à ce qu’on appelait à l’époque encore les P.T.T., le poste qui lui était attribué était au standard de la poste de Lamotte-Beuvron, face à l’église, ce coin de Sologne qu’elle aime tant encore plus de 40 ans après.

Il n’y a que ceux qui ont vécu cette époque qui se rappellent que les téléphones portables, les téléphone sans fil n’existaient pas encore, qui n’y pensaient même pas. Même les « 02.54 », ou les « 02.37 » etc… n’étaient pas d’actualité ; même si, nous commencions à parler déjà qu’un jour « l’automatique » arriverait avec la perte de notre travail !!!...

Cette jeune fille répondait donc à ce que nous appelions nos « Abonnés » qui avaient des numéros attribués dans chaque commune ; le « Central téléphonique » de Lamotte-Beuvron en avaient plusieurs : Chaon, Vouzon, Yvoy-le-Marron, Nouan-le-Fuzelier, Pierrefite-sur-Sauldre et……………………. Chaumont-sur-Tharonne.

10551025_10201519609552272_1721940678654917248_n

Là, un abonné portait le numéro «10 à Chaumont-sur-Tharonne» et une « Demoiselle des P.T.T. » comme on les appelait , devait elle aussi « s’annoncer » à chaque « abonné » , elle était, elle, le « 13 à Lamotte-Beuvron », enfoncer une fiche noire dans le trou du « tableau » du standard qui s’allumait à chaque fois qu’un abonné appelait ; dont chaque « Dame des P.T.T. », et une rouge dans celui destiné pour former le numéro demandé par l’abonné sur un beau clavier en bakélite… Belle époque !!!...

Le Monsieur, ADORABLE, était un de ses « chouchoux » (elle peut le dire il y a prescription maintenant), et, vite, très vite, elle enfonçait sa fiche là où la petite lumière rouge qui s’allumait sur « Chaumont-sur-Tharonne ; et là, si c’était le « 10 à Chaumont-sur-Tharonne » elle « s’annonçait » comme le demandait le règlement : « Lamotte 13 vous écoute »… Et là, qu’elle aimait ça, il lui répondait avec sa voix douce « Mademoiselle Porte-Bonheur », s’il vous plait , je voudrais le…… à…… », toujours une gentille discution entre eux pendant qu’elle « formait »  le numéro demandé.

MONTEVRAN 1979 037_DxO

Des liens se sont tissés et, il allait lui faire découvrir un monde extraordinaire, le monde de la nature, des animaux, le plus souvent possible. Maintenant on appellerait ça « Un PASSV.I.P. perpétuel »… Elle a découvert les coins et les recoins de ce lieu magique : le ZOO de MONTEVRAN, ayant même la chance et l’honneur d’entrer dans son bureau personnel pour parler nature, avenir…

A elle les singes, même minuscules qui sortaient de leur enclos tant ils étaient petits, et, tous les autres animaux, ainsi que tous les ours, mais, ceux là, ELLE VEUT LES OUBLIER ; un jour qu’elle n’oubliera pas au standard où elle était de service, un jour affreux ; ça c’est une autre histoire, qu’elle veut oublier !!!...

Elle lui a même présenté son futur mari quelques temps plus tard, à qui il a même « offert les grandes eaux » du château, et, un bouquet de roses lors de leurs fiançailles en décembre 1973.

En septembre 1974 elle s’est mariée dans son village Solognot de Dhuizon, entre temps « mutée » à la poste principale de Créteil, où son futur mari y faisait ses études d’infirmier au C.H.U. Henri Mondor.

Ce Monsieur de Mauléon et cette jeune fille « Le 13 à Lamotte-Beuvron », « Mademoiselle Porte-Bonheur » qui se prénommait « Marie-Christine » , son mari, lui aussi est souvent venu à Montevran l’accompagner, « V.I.P. » lui aussi, Bernard…

Ils ont eu trois très beaux et gentils enfants nés en 1975, 1977 et 1980…

Mais, le conte s’arrête là, car celui né en 1975 qui se prénommait Jean-Christian , sa petite sœur née en 1980 qui se prénommait Hélène sont devenus des « ETOILES » en mai 2011 pour le grand frère dans un accident de vélo à GRASSE à la sortie de son travail à la « Maison d’arrêt », sa petite sœur, elle, la NEUROFIBROMATOSE, transmise par Papa, l’a « tuée » en septembre 2012 ; tout juste un an après.

Il leur reste Alban, sa p’tite femme Virginie (d’origine Solognote elle aussi) et une ADORABLE petite Yseuline, leur « Rayon de soleil » d’à peine 1 an ½ et notre AMOUR.

Mais l’AMOUR de la nature est aussi resté ancré à jamais pour « Mademoiselle Porte-Bonheur », s’y est ajouté la PASSION de la photo, de plus en plus encore « maintenant », sans doute, très certainement , pour « s’évader » et cette jeune femme qui n’en est plus une c’est…………………………. MOI !!!...

Lamotte

Avec 40 ans de plus sur « l’échelle des âges »…

Mais cette rencontre restera à jamais inscrite, d’une façon indélébile, dans ma mémoire…

MERCI pour tout Monsieur de Mauléon ainsi qu’à votre épouse, toujours là pour m’accueillir, nous accueillir à Montevran.

P.S. : En 1976 j’ai retrouvé mon Loir-et-Cher, dans le proche Vendôme, après un tout petit épisode d’une année, un intermède, au C.H.R.O. de La Source.

xahsz9kw

Posté par terredesologne à 09:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Un joli conte comme toujours commence par "il était une fois"

    Je suis toute émue par le conte de ta vie.
    Un conte beau et triste à la fois
    Ce n'est pas il était une fois mais il est encore.
    car il y a 2 étoiles qui brillent pour toi et qui t'attendent,
    car la haut le temps n'existe pas.
    Je t'envoie toute mon affection et te fais de gros bisous
    Maryse

    Posté par poussiereargence, 17 juillet 2014 à 22:17 | | Répondre
  • Quelle JOIE, BONHEUR et EMOTION, avec même "des poussières dans les yeux" en découvrant la descendance de cet adorable homme... Quelle belle descendance dans le même esprit "De Mauléon" et "Montevran"

    Posté par Marie-Christine, 25 août 2014 à 00:02 | | Répondre
Nouveau commentaire